Interview de Sarah Azens, la fondatrice de Nourée : la marque qui remet la chicorée au goût du jour

Bienvenue dans cette nouvelle rubrique, celle où vous découvrirez Les Ami.e.s des Petites Françaises dans une atmosphère joyeuse et dont le seul but est de PARTAGER leurs belles histoires.


Le concept est simple : mettre à l'honneur des marques françaises aux jolies histoires entrepreneuriales afin faire découvrir des profils aussi fascinants qu'intéressants. Ils vous parleront de leur parcours d'entrepreneurs, de leur produit et de leur engagement.


Pour inaugurer cette rubrique, nous avons fait appel à une femme : Sarah, fondatrice de Nourée, elle vous racontera pourquoi elle a souhaité sortir la chicorée du placard afin de la remettre au goût du jour.




Toi


Qui es-tu ? D’où viens-tu ?

Sarah Azens, fondatrice de Nourée, la marque qui remet au goût du jour la chicorée. Une marque que j’ai pensé autour du bien-être et de la nutrition, mes passions depuis très longtemps !


Quel est ton parcours ?

Après un bac L, j’ai fait une prépa littéraire, khâgne hypokhâgne parce que j’adorais la littérature et la philosophie, tout en sachant que je voulais intégrer Sciences Po par la suite. Je voulais pousser au maximum mes connaissances et ma capacité d’apprentissage. C’est une opportunité unique alors autant en profiter. Après mes études à Sciences Po, j’ai travaillé à Paris dans les affaires publiques dans le domaine de l’alimentation.


Quelles sont tes passions ?

J’ai une curiosité insatiable à propos de du bien-être et de la santé en général. La nature et ses richesses me fascinent. J’adore prendre le grand air, près de la mer en général et dessiner. Le dessin me permet de mieux me concentrer et de me détendre à la fois.




Ta marque : Nourée


Raconte-nous la naissance de Nourée.

En 2019, je me suis retrouvée totalement alitée à cause d’une maladie lourde. Mon médecin m’a alors conseillé d’arrêter tous les excitants : l’alcool, le café et quelques ingrédients. J’ai tout arrêté facilement mais je ne savais pas par quoi remplacer le café. Sans en être particulièrement addict, il faisait partie de ma routine quotidienne depuis quelques années. En effet, c’est la boisson classique dans le monde du travail et on propose rarement autre chose qu’une tasse de café ou de thé lors d’une réunion. Je me suis alors tournée vers la chicorée parce que mon grand-père en buvait et que je savais qu’il n’y avait aucun excitant. Au fur et à mesure j’ai découvert sa richesse en fibres et je me suis lassée de l’offre proposée qui ne correspondait pas à mes exigences. A ce moment-là, l’idée germait en moi de lancer une marque de chicorée qui donnerait envie auprès d’une clientèle plus jeune et je n’ai pas hésité longtemps, tout s’est fait naturellement. J’ai lancé Nourée sur Ulule et la campagne a explosé !


Tu remets un produit français quelque peu « daté » au goût du jour : comment es-tu tombée amoureuse de la chicorée ? Quels sont ses avantages ?

Pour son goût subtilement caramélisé et très doux d’abord. Tellement différent du café auquel on la compare souvent. La chicorée, qui est la racine d’une plante, est riche en fibres, l’inuline qui agit comme un prébiotique pour renforcer notre microbiote et donc notre immunité en général. Elle est naturellement dépourvue d’excitants et donc préserve l’énergie naturelle du corps. On reste éloigné de toute excitation superflue ou des risques liés à la caféine (nervosité, tachycardie, insomnie), sans compter que pour la peau, le café n’est pas notre meilleur allié : il favorise la déshydratation, fait chuter la production de collagène, surcharge le foie et stimule la production d’hormones du stress comme le cortisol et qui dit stress… dit peau fragilisée et imperfections.

Et puis surtout, la chicorée convient à tout le monde : ceux qui cherchent une alternative au café, les femmes enceintes, les personnes contraintes d’arrêter les excitants mais aussi les enfants.



Nourée véhicule une multitude de valeurs : écologiques, environnementales, sociales… Parle-nous de tes engagements.

Ce qui me tient à cœur c’est de redorer le blason d’une plante qui pousse historiquement en France et qui a peu à peu disparu de notre quotidien. Nous avons une richesse dont il faut être fier. Pourquoi boire des boissons qui viennent du bout du monde quand on a, tout près de chez nous, une boisson saine et délicieuse ? L’idée c’est de valoriser une économie locale, de développer la filière bio à notre échelle et de proposer une alternative saine, locale et responsable au café. Je voulais depuis le début travailler avec un ESAT (établissement d’insertion pour des personnes en situation de handicap) et j’en ai trouvé un super qui maîtrise parfaitement les boissons bio et qui adore la chicorée. Les étiquettes sont fabriquées à partir de résidus de canne à sucre et les flacons sont en verre, sans aucun plastique.


Quels sont les projets à venir pour Nourée ?

J’ai énormément de projets pour Nourée : des produits, des expériences, des idées pour faire connaître au plus grand monde la chicorée. Le grand défi est de séquencer tout cela sur les prochains mois.










Entrepreneuriat / Développement personnel



Qu’est ce que l’entrepreneuriat t’a apporté à titre personnel ?

La confiance en mes idées, le sens des responsabilités.

Raconte-nous ta plus grande fierté et ta plus grande épreuve.

Avoir surmonté cette maladie de plus d’un an en suivant mon intuition, en mettant toute mon énergie à trouver des solutions et en acceptant que les choses durables prennent du temps. Une épreuve intense mais aussi une nouvelle confiance en moi.





Quels sont tes petits moments à toi ?

Paradoxalement, c’est la sur-stimulation de nouvelles choses qui me ressource : visiter de nouveaux endroits, découvrir des œuvres, des façons de penser, de voir le monde, de préférence seule pour pouvoir couper du rythme social parisien. Je suis très visuelle, j’ai le sens du détail et j’ai besoin de beaucoup de créativité autour de moi tous les jours pour nourrir mon inspiration.


As-tu un livre, un film, un compte Instagram, une personne ou un lieu qui participe à ton développement personnel et que tu as envie de partager ?

J’aime beaucoup l’univers de Garance Doré et ses newsletters qui traitent de tous les sujets de la vie ! Elle a une approche de la vie, une sensibilité et un style d’écriture bien à elle que j’aime beaucoup.




Les Petites Françaises et toi





















Comment as-tu découvert Les Petites Françaises ?

Je connais Les Petites Françaises depuis un bon moment. Facilement 2 ans je pense. J’ai découvert via Instagram – comme la plupart de mes découvertes ! et j’ai tout de suite adhéré pour la créativité, la gourmandise et le côté proximité, débrouillardise de la réalité de l’entrepreneuriat. Lors du lancement de Nourée sur Ulule en décembre 2020, nous avons fait un partenariat car je voulais proposer aux contributeurs un coffret exclusif pour qu’ils puissent déguster leur chicorée. Ça a tout de suite matché !



Quelle est ta gourmandise Les Petites Françaises favorite ? Avec quoi aimes-tu la déguster ?

Je suis fan des tasses Fleur de Sel qui se marient parfaitement à la chicorée. Et maintenant des délicieuses tasses à la chicorée Nourée !



À l'occasion de notre collaboration avec Nourée, nous avons créé 3 coffrets : le coffret de 6 tasses à la Chicorée, le coffret de 2 tasses à la Chicorée et un coffret de 2 tasses accompagné d'un pot de chicorée Nourée.










289 vues0 commentaire