• Roxanne

Faut-il parler de ses projets ? Notre retour sur expérience

Mis à jour : 17 févr. 2018

Faut-il parler de ses projets ? Communiquer ses idées de concepts & entreprises ?


L’idée de cuisiner des tasses comestibles nous est venue il y a trois ans lors d’un projet de création d’entreprise au sein de notre école. Au départ, nous aimions tellement ce projet que nous n’osions pas trop en parler... de peur que l’on nous vole l’idée. D’ailleurs, mes parents et quelques amis n’arrêtaient pas de me le répéter : « attention, ne parle pas trop de ton idée, tu sais, ça peut aller vite si quelqu’un la prend et développe le produit à ta place ! »


ERREUR FATALE !! Une idée n’a aucune valeur. S’il y a bien une leçon importante que j’ai retenue, c’est qu’au contraire, lorsque l’on a une idée, il ne faut surtout pas hésiter à en parler. Discuter, présenter le projet à toutes les personnes de notre entourage : amis, famille, collègues, etc. Ne surtout pas hésiter à partager et être sincère sur son état d’avancement, ses craintes et doutes.





Pourquoi partager ses idées plutôt que de les garder pour soi ? Pour des milliers de raisons qui ne pourront être qu’avantageuses :


  1. Parler de ses projets permet de voir la réaction des autres et de tester son potentiel marché. Pour notre part, à chaque fois que l’on parlait du projet, les gens nous disaient « ah mais génial ! incroyable ! ah mais j’achète direct, quand est-ce que vous en faites ?... » On ne s’attendait pas du tout à ce genre de réaction, mais tous ces encouragements nous ont motivées de plus belle à réaliser notre rêve d’entrepreneuses. On est ensuite passées à l’étape supérieure, celle de la dégustation. Et les retours nous ont permis d’avancer et de parfaire nos tasses !

  2. Ajuster son produit, pour qu’il matche au mieux avec la demande : à être toujours focalisées sur le même produit, il est très difficile de prendre du recul. Aller à la rencontre de son marché, faire des tests permet d’obtenir des avis & feedbacks positifs et négatifs qui permettent de s’améliorer sans cesse. Par exemple, en décembre 2016, nous sommes allées vendre des tasses à la fête des Lumières de Lyon, puis Mathilde a installé un petit stand au marché de Noël de Bergerac. « Si je vends des tasses à Bergerac, dans le fin fond du Sud-Ouest, alors pourquoi pas en vendre à Paris ou dans n’importe quelle autre grande ville ? » répète Mathilde. Et elle a raison. Son petit stand nous a valu quelques publications de presse et un coup de fil de la part d’Europe 1. Là clairement, ce petit coup de pression qui au début nous a bien fait peur a eu un effet de motivation incroyable !

  3. S’ouvrir au monde à la rencontre de belles opportunités. En parlant de votre projet, vous rencontrerez forcément quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui blablabla... Et ne soyez pas pessimistes, en général les gens sont bienveillants et ouverts pour vous aider. En discutant de nos tasses à notre entourage, nous avons eu la possibilité de rencontrer des futurs partenaires, fournisseurs, … et nous avons appris énormément : la manière de présenter le projet, qu’est-ce que les clients préfèreraient, quelles sont les étapes clés pour entreprendre, …

  4. Eviter la déprime et l’isolement ! Cela ne nous est pas arrivé, mais il est vrai que lorsque l’on monte son entreprise, on est focus sur le projet et parfois, on peut en oublier le monde qui nous entoure. Restez ouverts, sortez et rencontrez du monde ! Chaque échange avec vos amis / famille / autres rencontres représente une réelle opportunité pour votre projet.

J’espère que cet article vous a intéressé.

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour suivre nos aventures et recevoir de nouveaux conseils d’entrepreneuriat !

Cuisinées à la main en région parisienne

par notre équipé

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Paypal

Livraison offerte dès 60 € 

Colissimo

Point Relais

CGV

© 2018 par Les Petites Françaises.